L’ancien Ministre Congolais de la Jeunesse et actuel Secrétaire Général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Billy Kambale hausse le ton pour fustiger la précarité de la situation sécuritaire au Nord-Kivu et en Ituri, deux provinces de la RDC, placées depuis plus de 4 mois maintenant sous le régime exceptionnel de l’état de siège.

L’Union pour la Nation Congolaise, parti politique cher à Vital Kamerhe dispose d’un nouveau siège national pour sa Jeunesse, en ville Province de Kinshasa. Le nouveau bâtiment qui abrite la Ligue des Jeunes de l’UNC, a été inauguré dimanche 26 septembre 2021 dans la capitale de la RDC. La cérémonie a été présidée par Billy Kambale, Secrétaire Général de cette formation politique.

Dans son discours, il a abordé certains sujets d’actualité, notamment la précarité de la situation sécuritaire dans la partie Nord-est du Pays, région dont il est originaire. Billy Kambale a recommandé au Gouvernement de s’arrêter un moment pour évaluer l’état de siège décrété depuis le mois de Mai par le Président de la République, pour mettre fin à l’activisme des groupes armés au Nord-Kivu et en Ituri.

« La route qui va de Komanda jusqu’à Beni est devenue un couloir de la mort, on ne peut plus l’emprunter. Il ya maintenant un convoi entre Beni ville et Butembo. Ça fait plus de 10 ans que pour quitter Goma, vous vous faites escorter par les militaires, à partir de Kiwanja jusqu’à Kanyabayonga. Est-ce que c’est normal pour un Pays ? Malgré ce tableau, le Gouvernement s’auto satisfait. Nous disons, que le Gouvernement s’arrête un peu pour évaluer l’état de siège. Nous ne pouvons pas assister impuissamment face à une population qui est entrain de se faire décimer, mais nous nous auto satisfaisons des efforts qui n’ont pas produits des résultats. Ayons un peu d’humanisme. En ma qualité de ressortissant de cette région, mes frères ne peuvent pas continuer à être massacrés et assister à des discours d’autosatisfaction à Kinshasa et que je reste sans dire un mot », a fustigé Billy Kambale.  

Dans son allocution prononcée la semaine dernière à la 76e session de l’Assemblée Générale de l’ONU à New-York, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a déclaré que « l’état de siège a réduit sensiblement les incursions des groupes armés contre la population civile, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ».

La Rédaction