Le Syndicat des Enseignants du Congo, SYECO/territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, annonce le déclenchement de son mouvement de grève, à partir de ce vendredi 1er octobre 2021.

La décision a été prise au cours de l’assemblée générale de cette structure syndicale, tenue à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Le SYECO/territoire de Beni motive son mouvement de grève par des raisons d’ordre social et sécuritaire.

« Tenant compte de la situation sécuritaire qui gangrène notre territoire, les enseignants conditionnent la reprise des activités scolaires par la restauration de la sécurité et le retour des écoles délocalisées, dans leurs milieux d’origine. Deuxièmement, contrairement au chantage qui est fait par les politiques, les N.U et les N.P ne sont pas encore pris en charge par le Gouvernement. Aujourd’hui, ce que les enseignants reçoivent comme salaire, représente seulement deux sacs de braise. Nous voulons que l’on puisse tenir compte de la majoration du salaire des enseignants, selon l’accord de Bibwa. Mais aussi, de prendre en charge les enseignants Nouvelles Unités (N.U.) et les Non Payés (N.P), parce qu’ils sont en train de former les enfants congolais qui sont l’avenir de notre Pays. Nous voulons que l’on puisse aussi supprimer les zones salariales », a déclaré Pascal Kakule Bulembo, secrétaire du SYECO en territoire de Beni.

Toutefois, les grévistes rassurent qu’ils sont ouverts à toute forme de dialogue avec les autorités du Pays.

Mervedi Kalmer