Toutes les revendications des syndicats des enseignants du Congo (SYECO) en rapport avec la rentrée scolaire 2021-2022, devront désormais être déposées aux autorités territoriales respectives, en vue de leur canalisation à l’autorité compétente.

La décision est prise par le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima. Elle est contenue dans un communiqué officiel publié à Goma samedi 2 octobre 2021.

Dans ce communiqué, l’autorité provinciale demande aux administratifs, enseignants, parents, élèves et partenaires éducatifs de mettre en œuvre cette mesure qui fait suite aux restrictions dévolues à l’état de siège en province du Nord-Kivu.

Copie du communiqué de l’autorité provinciale.

Les services spécialisés, les directeurs provinciaux de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) ainsi que les autorités territoriales, sont également instruits de prendre toutes les dispositions nécessaires quant à ce.

Notons que les enseignants du territoire de Beni et ceux de la ville de Butembo, ont annoncé une grève sèche à partir de lundi 4 octobre 2021, date de la rentrée scolaire 2021-2022, sur l’ensemble du territoire national.

La Rédaction