Le Directeur de la province éducationnelle Nord-Kivu 2 rejette les accusations portées contre sa personne par Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO) section de Butembo.

Dans une déclaration rendue publique lundi 11 octobre après leur assemblée générale évaluative de la grève, les enseignants de Butembo réunis au sein du SYECO ont accusé le PROVED de proférer des menaces de mort à l’endroit de certains syndicalistes.

En réaction, Adaku Dawa Yosse, Directeur de la Province éducationnelle Nord-Kivu2, se dit plutôt victime d’un acharnement de la part de cette structure syndicale. Il lie cette situation à la révocation du secrétaire permanent du SYECO/Butembo pour absentéisme au service.

« Concernant les menaces de mort et de désactivation des grévistes, c’est une fausse déclaration du SYECO Butembo dans le but de nuire à ma personne. Qu’il soit de près ou de loin, je n’ai pas menacé un enseignant dans ma province éducationnelle Nord-Kivu2. J’ai eu au contraire des réunions de sensibilisation à tous les niveaux. Malheureusement, vous allez trouver seulement le SYECO Butembo qui est toujours agité, en oubliant même les objectifs du syndicat. Le vrai problème du SYECO Butembo est l’acharnement contre le PROVED à cause d’avoir déclaré leur secrétaire Iréné déserteur, qui avait fait 46 jours d’absence. Deuxième problème, initier le dossier en charge de leur secrétaire devant la justice pour les déclarations calomnieuses », a réagi Adaku Dawa Yosse.

Le secrétaire permanent du Syndicat des Enseignants du Congo, SYECO Butembo, Iréné Mutumwa est en détention à Goma depuis plus d’un mois, dans une affaire qui l’oppose au Directeur provincial de l’EPST Nord-Kivu 2.

Roger Mulyata