Le député provincial élu de Butembo, Mbenze Yotama appelle la justice à s’intéresser aux victimes des tueries de Beni, en province du Nord-Kivu et d’Irumu en Ituri.

Les identités des victimes de massacres de Beni et Irumu sont désormais répertoriées dans un rapport intitulé “YOTAMA”, rédigé par cet élu provincial de Butembo, conjointement avec son frère ainé, le député national Tembos Yotama.

Selon l’honorable Mbenze Yotama, le rapport “YOTAMA” sera porté plus haut afin que justice soit un jour rendue aux nombreuses victimes des massacres des civils dans la région de Beni au Nord-Kivu et celle d’Irumu en Ituri.

« La justice devra essuyer les larmes des victimes par la punition sévère qui sera réservée aux bourreaux. Nous avons déjà commencé certaines hypothèses pour qu’en fait on ait une justice qui sera en mesure de fouiller. Nous avons même demandé dans ce rapport qu’il y ait une enquête ou alors des enquêtes indépendantes et des enquêtes qui sont en mesure d’identifier les victimes ainsi que d’établir les différentes responsabilités tant pénales que civiles »,  a expliqué cet élu provincial.

Le rapport “Yotama” a été présenté à la plénière de jeudi 14 octobre 2021 à l’assemblée nationale par le député national et co-auteur de ce rapport, Tembos Yotama. C’était par une motion d’information lors de la plénière consacrée à la prorogation de l’état de siège, en cours au Nord-Kivu et en Ituri.

Après la chambre basse du parlement, le rapport “Yotama” a été présenté à plusieurs ambassadeurs accrédités à Kinshasa dont celui de la Belgique et celui de l’Italie, à la Présidence de la République, à la Primature ainsi qu’à autres institutions de la RDC.

La Rédaction