Cinq éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) dont le commandant ville intérimaire et cinq élèves de l’Institut Bungulu ont été blessés au cours d’une altercation, lundi 22 novembre 2021.

À la base de cette situation, un officier des Forces Armées de la RDC voulait venir défendre la cause de son enfant dont le téléphone portable a été saisi par le chargé de discipline de cet établissement scolaire.

Selon les informations livrées par le porte-parole de la PNC/BENI, le disciplinaire de l’Institut Bungulu et cet officier des FARDC n’ont pas trouvé un terrain d’entente par rapport à cette question.

S’en est suivi une hausse de ton qui n’a pas été avalisée par les élèves qui sont intervenus à la rescousse de leur disciplinaire, renseigne Nasson Murara.

La police est intervenue pour calmer la tension. C’est dans ce jet de pierre provoqué par les élèves que le commandant PNC ville a été touché ainsi que 4 autres de ses éléments. Cinq élèves ont été également blessés au cours de l’altération.

Le lieutenant colonel Mutombo Kalondji à la base de ce trouble à l’ordre public a été récupéré et mis à la disposition de la justice militaire pour instruction du dossier.

Suite à cette situation, les activités scolaires ont été paralysées à l’institut Bungulu et dans d’autres écoles fonctionnant non loin de là, tout l’avant midi de ce lundi 22 novembre 2021.

Mervedi Kalmer