Des violents affrontements ont opposés les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles d’Allied Democratics Forces (ADF), la matinée de ce mardi 30 novembre 2021 à la hauteur de Semuliki, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

D’après le capitaine Antony Mualushayi, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord-Kivu, les militaires des FARDC ont été surpris par des assaillants au cours de leurs patrouilles de combats. Au terme de ces affrontements, le capitaine Antony Mualushayi dresse un bilan de trois éléments ADF neutralisés et trois autres blessés.

« C’était autour de 4 heures locales lors des patrouilles de combat que nous sommes entrés en contact avec un groupe de terroristes ADF. Nous avons échangé énormément des tirs jusqu’aux alentours de 6 heures. Au finish, nous avons retrouvé trois corps ADF MTM et trois blessés. Du coté FARDC, nous avons un blessé qui a été évacué à l’hôpital militaire pour des soins appropriés. Nous avons aussi récupéré une arme d’appui du type RPG7 de l’ennemi », annonce-t-il.

Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 grand nord ajoute que les assaillants seraient en quête des nourritures et des produits pharmaceutiques.

« Visiblement l’ennemi était à la recherche des nourritures et des produits pharmaceutiques. Ce dernier temps, nous l’avons beaucoup frappé. Il avait aussi enregistré beaucoup de blessés », dit-il.

Le capitaine Antony Mualushayi fait savoir que la situation sécuritaire est redevenue calme dans la zone, permettant ainsi la reprise des trafics sur la route Beni-Kasindi.

La Rédaction