L’activisme des présumés miliciens Maï-Maï inquiète les habitants de Lukanga, une agglomération du territoire de Lubero, dans la province du Nord-Kivu.

Les sources locales renseignent que la présence de ces hommes porteurs d’armes blanches et à feu en groupement Bukenye, perturbe déjà certaines activités de la population. Tel est le cas du secteur économique.

Ces sources révèlent que les miliciens contraignent les opérateurs économiques à fermer les portes de leurs maisons de commerce avant les heures habituelles.

« Par peur, les opérateurs économiques sont obligés de fermer les portes de leurs boutiques, kiosques et petits marchés entre 17 heures et 18 heures locales. Ces hommes armés se livrent aux agressions et parfois ils emportent certains articles de commerce sans payer », dénoncent-elles.

Les sources coutumières qui confirment l’information, déplorent l’activisme des présumés miliciens Mai-Mai dans cette zone.

« Parfois, les agriculteurs croisent ces miliciens dans plusieurs axes routiers vers de 17h30 et 18 heures locales », renseignent-elles.

Les habitants de Lukanga, une agglomération de la chefferie des Baswagha située à 15km de Lubero-centre, plaident pour le renforcement des effectifs des militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans cette partie de la Province du Nord-Kivu.

Asaph Litimire