Le député national Tembos Yotama était devant la presse ce jeudi 05 mars 2020 à Butembo. Au terme de ses vacances parlementaires dans sa base électorale, l’élu de Butembo a parlé des problèmes réels constatés sur terrain et les pistes de solution proposées  par ses électeurs avant de revenir sur ses réalisations à l’assemblée nationale comme représentant du peuple

Décrivant le déroulement de ses vacances parlementaires à Butembo, Tembos Yotama a énuméré les difficultés majeures qu’il a documenté dans la ville et pour lesquels il promet s’investir. « En ville de Butembo,  nous avons constaté la sur taxation. La lutte va continuer pour que l’espace Beni-Lubero soit considéré spécifiquement dans la taxation. Nous allons également nous battre pour que le guichet sur la problématique qui concerne le riz du PAM qui est jugé d’impropre à la consommation par le bureau de l’OCC Butembo soit unique », a déclaré Tembos Yotama.

 Ce député national condamne également certains actes de violation des droits de lhomme attribués à la police nationale congolaise. Il cite notamment la répression, le mois dernier dans les installations du tribunal de grande instance de Butembo, des victimes du déguerpissement forcé à Rughenda.

 Tembos Yotama a, alors révélé que tous les trente députés nationaux de la communauté Nande, sont en unité parfaite pour défendre la cause de  leurs électeurs. Il a fait savoir que toutes les actions parlementaires sont menées de manière concertée.

 L’élu de Butembo promet, enfin, que les députés du grand Nord-Kivu attendent remettre les résultats de leur Quartier général civil avancé de Beni au président de la République pour trouver une solution définitive aux tueries des civils dans cette région.

Ghislain Hangi