Les entreprises doivent prendre des précautions pour sécuriser leurs machines  et éviter ainsi toute altération des données informatiques. Recommandation formulée ce mardi 31 mars 2020 par l’assistant Inipaivudu Baelani Nephtali, en marge de la journée mondiale de la sauvegarde des données informatiques. Outre l’achat de l’antivirus approprié pour les machines, cet enseignant à la faculté de l’informatique de gestion à l’Université de l’Assomption au Congo, estime que les données informatiques sont parfois altérées par des programmes malveillants, faute de la qualité des matériels. D’où, sa proposition sur l’usage des supports de masse de bonne qualité.

« Le sauvegarde de données informatiques signifient mettre les données sur le support de stockage extérieur ou intérieur de l’ordinateur. Quand c’est sauvegardé et qu’on n’arrive pas à brancher le support de stockage sur une machine qui est infectée, les données ne peuvent pas être altérées. Mais si on utilise d’une façon non contrôlée le support de stockage, ces données-là peuvent aussi avoir une probabilité très élevé d’être endommagés. Les entreprises doivent sauvegarder leurs données et prendre des précautions pour protéger leurs support de sauvegarde pour que ces données ne soient pas affectés par des virus ou programme malveillant. On peut payer aussi les lieux de sauvegardes des données informatiques sur internet » a signifié monsieur Nephtali Inipaivudu.

Selon le site internet journee-mondiale.com, l’objectif de cette journée est  de rappeler les risques encourus en stockant ses données sur un seul appareil. Il incite les utilisateurs d’ordinateurs, de Smartphones et de tablettes à réaliser une deuxième copie de leurs fichiers personnels sur un autre support: disque dur externe, clé USB  ou service d’hébergement en ligne (cloud).

La Rédaction