La coordination urbaine de la société civile de Butembo exprime sa déception face à l’adresse à la Nation du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, de vendredi 23 octobre 2020.

Selon Van Germain Katsiwa, rapporteur de la coordination urbaine de la société civile de Butembo, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo n’a rien dit de particulier qui pouvait intéresser le peuple congolais.

« Le Chef de l’Etat n’allait pas immobiliser toute la population devant leurs écrans téléviseurs pour seulement annoncer l’ouverture des consultations des forces politiques. Il aurait dû respecter sa population en parlant des choses beaucoup plus sérieuses, des choses auxquelles la population s’attend, dont la situation sécuritaire à l’Est du Pays et l’amélioration des conditions de vie des congolais. Il est évident que les acteurs du FCC-CACH se livrent un combat sous la table, pour le partage des responsabilités au sein des institutions, notamment la CENI, la Cour Constitutionnelle et la petite territoriale. Nous demandons au Président de la République de voir là où se trouve l’intérêt de la population. Toutefois, nous saluons son courage et nous estimons que sa prochaine adresse à la Nation, sera porteuse d’un message qui va répondre aux attentes du peuple congolais », a déclaré Van Germain Katsiwa, rapporteur de la Société civile de Butembo.

Dans son adresse à la Nation vendredi 23 octobre, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a annoncé “l’ouverture des consultations des forces représentatives du pays, pour la mise en place d’une union sacrée pour la gestion du Pays”.

La Rédaction