Premier jour ce lundi 2 Novembre du mouvement de deux semaines sans toge noire, décrété par les défenseurs judiciaires près le tribunal de grande instance de Butembo.

Les défenseurs judiciaires près le tribunal de grande instance de Butembo protestent contre le lynchage vendredi 30 Novembre de l’un de leur, maître Meschack Mitavo au quartier Rughenda. Ces auxiliaires de la justice ont organisé une marche pacifique à Butembo, lundi 2 Novembre. La marche est partie du quartier Rughenda où le regretté maître Meschack Mitavo avait été lynché par des hommes non encore identifiés, pour chuter à l’hôtel de Ville de Butembo via la cellule de Furu, au nord de la ville.

En plus des défenseurs judiciaires près le tribunal de grande instance de Butembo, les avocats de Butembo ont également pris part à cette marche, souhaitant voir la justice sanctionner les auteurs et co-auteurs de la mort de leur collègue. Ils ont par ailleurs recommandé au conseil urbain de sécurité de pouvoir collaborer avec les cours et tribunaux pour éviter pareil cas dans le futur.

Entre-temps, les audiences n’ont pas été organisées lundi 2 Novembre au Tribunal de Grande Instance et au Tribunal de Paix de Butembo. Les manifestants ont annoncé que leur mouvement de deux semaines sans toge noire est entré en vigueur, à partir de ce lundi, à Butembo et à Lubero.

Maître Meschack Mitavo a été victime de la justice populaire vendredi au quartier Rughenda où il se trouvait en plein exercice de sa profession, dans un site qui fait objet d’un conflit foncier. Son corps attend être mis en terre mardi 3 Novembre.

La Rédaction