Le président national du Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo (BUREC) séjourne depuis lundi 2 novembre à Bukavu. La visite de Jean-Marie Kasereka Katokolyo au chef-lieu du sud-kivu, s’inscrit dans le cadre des préparatifs du congrès de ce parti politique.

Après son accueil au port de Bukavu par plusieurs centaines de cadres et militants du Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo dans la province du Sud Kivu, Jean-Marie Katokolyo s’est rendu à la permanence du parti dans cette ville. Sur place, le président national du BUREC s’est adressé aux membres de son parti politique.

Dans sa communication, il a remercié les cadres et militants du BUREC Sud Kivu pour leur mobilisation massive en vue de lui réserver un accueil chaleureux. Parlant de sa mission dans cette province, il a annoncé qu’elle s’inscrit dans le cadre des préparatifs du congrès de cette formation politique, qui va se tenir vers la fin de cette année 2020 en ville de Bukavu.

 « Je suis dans une tournée politique comme président national en guise des préparatifs de notre congrès national. Avant la tenue de ce congrès, je dois faire des concertations auprès des fédéraux pour que cette grande activité du parti se déroule dans des bonnes conditions », a annoncé Jean-Marie Kasereka Katokolyo, président national du BUREC.

Répondant à une question des journalistes sur la position du BUREC face aux consultations nationales des forces politiques et sociales du pays, lancées lundi 2 Novembre à Kinshasa par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, il a renvoyé la balle dans le camp des communicateurs du FCC.

« Le BUREC est un parti national qui est membre du regroupement politique, Alliance des Acteurs pour la Bonne Gouvernance du Congo (AABC). Et AABC est membre du Front Commun pour le Congo (FCC). Comme FCC, nous sommes en coalition avec le Cap pour le Changement (CACH). Cette question des consultations nationales est réservée aux communicateurs du FCC », s’est-il expliqué.

Avant l’étape de Bukavu au sud kivu, le président national du BUREC a séjourné à Goma, chef-lieu du Nord Kivu où il a organisé une série de rencontres, dans le cadre de la redynamisation de cette formation politique.

La Rédaction