La cellule d’appui au Programme d’urgence intégré de développement communautaire salue la signature par le ministre de l’industrie Julien Paluku Kahongya du document portant sur la norme de panification et de la pâtisserie à base de la farine composite blé-manioc.

Le ministre congolais de l’industrie Julien Paluku Kahongya a présidé une réunion dans son cabinet de travail, Jeudi 3 Décembre à Kinshasa, à l’intention des experts de la présidence de la République, regroupés au sein de la Cellule d’Appui au Programme d’urgence Intégré de Développement Communautaire (CAPUIDC). La rencontre a tourné au tour de la mise en œuvre de la norme de panification et de la pâtisserie à base de la farine composite blé-manioc.

Selon Philippe Ngwala, conseiller spécial du Chef de l’Etat et coordonnateur de CAPUIDC, cette norme dont la mise en œuvre a déjà fait objet d’un arrêté signé par le ministre Julien Paluku Kahongya, va booster l’industrialisation de la filière manioc en RDC, en créant plus d’emplois et des richesses en faveur des congolais. Pour atteindre cet objectif, il a annoncé 400 millions de dollars américains seront générés chaque année par cette filière. Il a ajouté que le Président de la République Félix Tshisekedi présidera un forum à l’issue duquel la RDC pourra remonter à 100 mille tonnes de farine de manioc produite annuellement, au lieu de 16 mille tonnes.

« Nous avons franchi une très bonne étape parce que le ministre de l’industrie vient de signer la norme qui va être publiée dans le journal officiel du pays. Et nous avons organisé cette réunion pour travailler sur le plan de la communication afin que la population congolaise comprenne la portée de cette initiative. Mais aussi, nous travaillons sur l’organisation d’un forum que le chef de l’Etat pourra porter lui-même. Ce forum aura un impact significatif sur l’amélioration des conditions de vie des populations congolaises. On parle d’environ 400 millions de dollars américains par an qui vont servir à booster la production de la farine de manioc. Il faut aussi préciser que la RDC ne produit actuellement que 16.000 tonnes de farine, et cela pourra passer à 100.000 tonnes », a précisé Philippe Ngwala, conseiller spécial du Chef de l’Etat et coordonnateur de CAPUIDC.

La Rédaction