Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a visité, samedi 23 janvier les localités de Kamango et Nobili, situées à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, dans le territoire de Beni, en province du Nord Kivu.

Le chef de l’exécutif provincial du Nord Kivu était accompagné de deux députés provinciaux élus de la chefferie des Watalinga, de la cheffe de bureau de la MONUSCO Beni et du commandant second du secteur opérationnel grand Nord et de Sokola 1.
En plus de l’évaluation de la situation humanitaire dans la zone, l’objectif de la visite de l’autorité provinciale était aussi de s’imprégner du retour progressif de la paix et la sécurité à Kamango et environs.

«  De plus en plus, la vie reprend à Kamango. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus constater ce retour. Nous travaillons pour consolider les bases militaires et celles de la MONUSCO. Ensemble avec les FARDC et le partenaire de la MONUSCO, nous allons consolider la sécurité autour de Kamango », a déclaré Carly Nzanzu Kasivita.

Kamango, chef-lieu de la chefferie des Watalinga était aussi parmi les cibles des attaques des terroristes d’Allied Democratic Forces, il y a une année. La population civile commence à y retourner et des besoins humanitaires sont nécessaires, a reconnu le gouverneur du Nord-Kivu.
À cette même occasion, Carly Nzanzu Kasivita a annoncé des projets de développement pour désenclaver cette partie de la province du Nord Kivu. Il a invité la population des agglomérations de Kamango et Nobili à la vigilance, car selon lui, ces entités administratives font partie des lieux d’infiltration des combattants ADF.

Martial Bendelo