Les enseignants de Butembo devraient promouvoir l’apprentissage de la langue maternelle dans les écoles.

Cette recommandation a été formulée dimanche 21 Février 2021 par l’inspectrice, chef de pool du primaire en sous-division de l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Butembo II, en province éducationnelle Nord-Kivu II. C’était à l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque le 21 février de l’année. Madame

Kahambu Kaveri explique que la maitrise d’une langue maternelle en plus d’autres langues, est un atout pour tout apprenant.

Cette actrice de l’éducation poursuit que l’apprentissage de la langue maternelle a tout son sens d’autant plus qu’elle compte parmi les identifiants d’une communauté.

Réagissant à une certaine opinion qui brandit le fait que le « Luyira », langue maternelle du peuple Nande, est dépourvue de toute documentation, le chef de Pool du primaire de l’EPST Butembo II relativise. Elle renseigne qu’il y a bien de modules déjà écrits dans le « Luyira » par des personnages de la ville de Butembo.

Elle fait remarquer que l’apprentissage à un enfant d’une langue étrangère avant sa langue maternelle, viole l’un des droits fondamentaux portant protection de l’enfant.

Par la même occasion, Kahambu Kaveri décourage les écoles essentiellement privées qui privilégient les langues étrangères au détriment de la langue maternelle. Elle demande aux enseignants et aux parents de s’investir dans l’apprentissage de la langue maternelle aux enfants, ce pour leur bien-être.

La Rédaction