Le Ministre congolais de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a procédé à la remise de l’arrêté interministériel portant approbation du contrat d’aménagement de la Zone Economique Spéciale pilote de Maluku, lundi 22 février 2021 à Kinshasa.

Ce contrat a été conclu entre l’Agence des Zones Économiques Spéciales et la société TRATEGOS GROUP LLC, l’aménageur- gestionnaire. L’arrêté interministériel a été remis aux responsables des entreprises publiques du Pays, notamment la DGDA, la DGI, la DGRAD, le FPI, l’OCC, l’OGEFREM, l’INPP et la DGM.

Il a été signé par le Ministre de l’industrie et celui des Finances. Le ministre Julien Paluku a expliqué que ce document accorde beaucoup d’avantages fiscaux, para-fiscaux et douaniers à l’aménageur STRATEGOS ainsi qu’aux entreprises qui vont s’installer dans la Zone Économique Spéciale pilote de Maluku, située en ville province de Kinshasa. Pour ce faire, il a ajouté que les investisseurs devraient d’abord se conformer au Décret y relatif signé par le Premier Ministre.

Le ministre congolais de l’industrie en a profité pour faire savoir que l’implantation des ZES va également résorber le problème de l’activisme des groupes armés sur toute l’étendue du pays.

« Nous voudrions rassurer les uns et les autres que c’est une politique que le Président de la République voudrait vraiment réussir parce que ça va créer des emplois. Nous sommes sur le chantier des Zones Économiques Spéciales avec pour projection de résorber toute cette jeunesse qui s’adonne aux groupes armés. Nous pensons qu’avec ces emplois que va créer la ZES, ça peut nous permettre d’absorber cette jeunesse-là », a-t-il expliqué.

Le Président du Conseil d’administration de STRATEGOS, Alexis Indenge a déclaré que la signature de cet arrêté interministériel exprime la détermination du Gouvernement congolais, à travers le ministre de l’industrie, à matérialiser ce projet.

« Nous avions déjà commencé la phase d’études au niveau de la Zone Economique Spéciale. Et nous sommes maintenant dans les phases suivantes. On est en train de construire le plan financier afin d’attirer des investisseurs. Nous recevons chaque jour des chefs d’entreprises, tant nationaux qu’internationaux qui sont intéressés de s’établir dans la zone. Pour nous, cet arrêté est un élément de confirmation qui va leurs donner toute confiance du fait que le Gouvernement est derrière ce projet », s’est-il réjouit.

La Rédaction