Un convoi humanitaire du Programme alimentaire mondial (PAM) a été attaqué par des personnes armées non encore identifiées, en territoire de Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu, lundi 22 Février 2021.

L’embuscade s’est produite entre Kilimanyoka et Kanyamahoro, sur la route nationale N°2, en territoire de Nyiragongo, le matin de lundi 22 février 2021. Au cours de cette attaque, trois personnes ont perdu leur vie, parmi lesquelles Luca Attanasio, ambassadeur de l’Italie en République Démocratique du Congo.

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a révélé que le diplomate Luca Attanasio a succombé de ses blessures, quelques heures après cette attaque. L’autorité provinciale condamne cet acte barbare des présumés groupes armés dans le parc national des Virunga.

Attaque également condamnée par le Gouvernement de la République Démocratique du Congo. Par le biais de Madame Marie Ntumba Nzeza, ministre d’Etat aux affaires étrangères, l’exécutif national a déploré cette attaque qui a visée le convoi du PAM dans le parc national des Virunga. Elle a, au nom du Gouvernement, présenté les condoléances au Gouvernement italien et aux familles des autres victimes. Par ailleurs, le Gouvernement de la RDC annonce l’ouverture des enquêtes pour identifier les auteurs de cette attaque.

Dans un message lu dans la soirée de lundi par son porte-parole à la Radio Télévision Nationale Congolaise, le président congolais Félix Tshisekedi a condamné “avec la plus grande fermeté cette attaque terroriste”.

Le ministère congolais de l’Intérieur a accusé auparavant les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) d’être à l’origine de l’attaque meurtrière du convoi.

Sept personnes étaient à bord de ce convoi qui a été la cible des assaillants. Les Forces Armées République Démocratique du Congo coalisées aux écogardes ont réussi à sauver quatre d’entre elles, saines et sauves, a fait savoir l’autorité provinciale.

La Rédaction