Le calme est revenu en secteur de Ruwenzori dans le territoire de Beni, après une journée caractérisée par deux attaques armées attribuées aux rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF), lundi 23 Février sur la route nationale N°04. Entre-temps, l’armée annonce le lancement l’opération Ruwenzori 2 contre les terroristes ADF.

La première attaque armée enregistrée lundi dans le secteur de Ruwenzori, est une embuscade tendue à deux véhicules civils à Mighende près de Kasindi, sur la route nationale N°04. La seconde quant à elle, est une tentative d’attaque contre le camp des casques bleus de la MONUSCO basé dans le village de Kilya.

« Les FARDC ont amorcé depuis deux jours une opération dénommée Ruwenzori 2. L’objectif est d’arrêter les attaques récurrentes sur la population civile dans le Ruwenzori. Mais aussi, neutraliser tous les ADF et leurs béquilles qui sont dans ce secteur. Dépassés par la puissance de feu des forces loyalistes, les ADF/MTM se sont tournés contre les populations civiles en leurs tendant des embuscades d’abord contre une  voiture et un camion Fuso, sur la route Beni-Kasindi, à 11 Km de Bulongo, faisant ainsi un bilan de deux civils tués et deux autres blessés. Les éléments du 1201e régiment sont intervenus et après échange des tirs, nos soldats ont réussi à neutraliser deux ADF, récupéré 2 armes AK47 et une arme lourde de type PKM. Le même jour, dans la localité de Kilia, les FARDC ont repoussé quelques combattants ADF qui voulaient attaquer un camp de la MONUSCO construit à coté d’un camp des FARDC. On a réussi à repousser les assaillants, à neutraliser l’un deux et blesser plusieurs autres », a expliqué le lieutenant Antony Mwalushai, porte-parole de l’opération Sokola 1.

Freddy Kighoma