Les Etats-Unis d’Amérique, à travers l’Organisation des Nations-Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), n’ont jamais décaissé les neuf millions de dollars américains promis pour appuyer la vision du ministère de l’industrie, dans le cadre de la création de 100 millionnaires d’ici 2021.

La précision a été faite par Julien Paluku Kahongya, ministre sortant de l’industrie, en réaction aux inquiétudes exprimées par le collectif de 100 jeunes innovateurs et inventaires sélectionnés sur l’ensemble du territoire de la République Démocratique du Congo. Dans une interview accordée à Radio Okapi, Tomy Panzu, porte-parole des lauréats de la Master Classe de 2019 regrette que cette vision du Gouvernement congolais n’a jamais été concrétisée. Il plaide ainsi pour l’intervention du chef de l’État afin qu’ils soient remis dans leur droit.

« 100 jeunes innovateurs et inventeurs congolais porteurs des projets se sont retrouvés le 18 décembre 2019 à l’hôtel Fleuve Congo sous l’impulsion des ministères de l’industrie et de la recherche scientifique. À cet effet, un panier de récolte a pu récolter près de 11 000 000 dont 9 000.000 de dollars venant de l’ONUDI et 2 000 000 de la part du FPI, par l’entremise de leurs représentants. Une année et deux mois après, aucun de ce dollar américain n’a été versé entre les mains d’un seul lauréat de la Master Class », a déclaré Tomy Panzu.

Réagissant à la demande du collectif de ces jeunes talentueux, Julien Paluku a précisé que son ministère n’a jamais reçu les 9 000 000$ promis par l’ONUDI. Le ministre sortant de l’industrie fait savoir que la sortie de cette somme d’argent n’avance pas à cause de la pandémie de coronavirus.

« C’est d’abord un honneur parce que le ministère de l’industrie a réussi à identifier les jeunes innovateurs et inventeurs congolais à travers l’organisation de cette Master Class qui a eu lieu le 18 décembre 2019. Et l’ONUDI qui avait participé à cette grande cérémonie avait prévu débloquer 9 000 000$ pour soutenir le Gouvernement congolais dans la quête de la mise en valeur de l’intelligence congolaise. Malheureusement, 2 ou 3 mois plus tard, il y a eu ce virus, ce confinement qui fait la une à travers le monde et qui a empêché à ce que le processus soit déclenché. Comme vous le savez, l’ONUDI c’est l’organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel. C’est de l’argent qui ne se donne pas de poche à poche. C’est un processus très lent qui ne devrait pas être logé dans le compte du ministère, mais qui devrait être géré par l’ONUDI », a indiqué Julien Paluku, ministre sortant de l’industrie.

Par ailleurs, ce membre de l’exécutif national annonce pour très bientôt la tenue d’une rencontre entre son ministère et l’ONUDI, laquelle rencontre sera élargie aux représentants des jeunes, dans le cadre de l’évaluation du dit projet.

La Rédaction