Les militants de la LUCHA section de Butembo et ceux du mouvement Anti-Gang interpellés la nuit par les services de sécurité, ont recouvré leur liberté.

Des dizaines de militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, LUCHA section de Butembo et ceux du mouvement dit citoyen Anti-Gang, ont été interpellés par les services de sécurité en plein sit-in nocturne. Le fait s’est passé aux environs de 2 heures du matin de ce mercredi 7 Avril 2021, au rond-point VGH.

Le maire de Butembo qui confirme le fait, révèle que ces militants ont été remis en liberté depuis depuis 6 heures locales. Sylvain Mbusa Kanyamanda explique leur interpellation par deux raisons.

« Comme vous le savez, ces militants ont violé la mesure du couvre-feu décrétée par le Chef de l’Etat, qui interdit toute circulation entre 21 heures et 5 du matin. En plus, ces jeunes étaient exposés à toute forme d’insécurité, notamment celui d’être la cible d’une attaque des miliciens Mai-Mai, actifs ces derniers jours dans les périphéries de la ville de Butembo. Rappelez-vous de la dernière attaque des miliciens contre la barrière de Kangothe. Comme responsables, nous avons pris des mesures préventives pour leur sécurité. Depuis ce matin, ces militants ont été remis en liberté par les services de sécurité », a expliqué le maire de Butembo, joint au téléphone ce matin par la RTVH.

Rédaction