Plus de 50 manifestants ont été interpellés par les forces de l’ordre et de sécurité en ville de Beni, province du Nord-Kivu, jeudi 8 avril 2021.

Des nouvelles manifestations visant à obtenir le départ de la Monusco et des organismes du système des Nations-Unies œuvrant dans la partie Nord de la province du Nord-Kivu, ont été organisées en ville de Beni, jeudi 8 Avril 2021. Au niveau du Terminal Conteneur de Beni, TCB Mupanda, des jeunes ont barricadé le boulevard Rwenzori, depuis tôt le matin. Les forces de sécurité sont intervenues pour dégager la route en tirant des balles en l’air.

Autour de 10 heures locales, un manifestant a été touché par balle au niveau de sa jambe. Il a été dépêché à l’hôpital général de référence de Beni. Quelques heures après, la situation a affecté plusieurs coins de la ville. Au même moment, des jeeps de la police et des FARDC effectuaient des vas et viens sur le boulevard Nyamwisi.

Les forces de sécurité ont dû faire face aux divers groupes de manifestants. Dans les différentes communes de la ville de Beni, des coups de feu se sont fait entendre pendant une bonne partie de la journée. La force conjointe FARDC et police a tenu tête afin de les empêcher d’atteindre les bases de la Monusco à Masiani et Boikene.

Le porte-parole de la police commissariat urbain de Beni, Nanson Murara révèle que plus de 50 manifestants ont été interpellés pendant la journée. Des activités socio-économiques, scolaires et académiques ont été paralysées.

Ce quatrième jour sur 10 décrétés par les groupes de pression et mouvements citoyens du grand-nord pour dénoncer la persistance des massacres et demander le départ de la Monusco, a été très mouvementé. La nuit de mercredi 7 avril, des habitants avaient tenté de barrer la route au convoi de la Monusco qui venait de la cité frontalière de Kasindi-Lubirihya.

Samuel Sirisi