La société civile de Bunyatenge-Mbuavinywa alerte sur l’apparition d’une maladie non encore identifiée, dans la partie sud-ouest du territoire de Lubero.

Mumbere Mugheni Amini, Président de cette structure citoyenne, indique que cette maladie contagieuse est signalée dans les carrières minières de Malimingi et Musiya, en territoire de Lubero et de Makusa dans le territoire de Walikale, au Nord-Kivu.

Cette maladie inconnue qui s’apparenterait à la rougeole, s’attaque à toutes les couches de la population locale.

« Dénonçons l’apparition d’une maladie communément appelée Tokwere ou Bikwara que nous ignoron en territoire de Walikale. Petit à petit, la partie Lubero a été contaminée à travers le mouvement des creuseurs d’or et surtout ceux de la carrière minière de Muyisa où habitent plus de 2 000 habitants y compris les enfants. Aujourd’hui, tous sont contaminés par cette maladie contagieuse. Celle-ci se transmet par l’eau. Quand celui qui est contaminé se baigne ensemble dans une rivière ou utilise le même récipient. Sous forme de rougeole, la victime se gratte partout. Et cette maladie attaque les parties génitales de la personne », a expliqué Mumbere Mugheni Amini.

La société civile de Bunyatenge appelle au déploiement dans la zone d’une équipe des professionnels de la santé, pour identifier cette maladie, avant qu’il ne soit tard.

Roger Mulyata