La Coordination Urbaine de la Société Civile de Beni a organisé une conférence-débat sur la problématique d’électrification de la RDC en général et des villes de Butembo et Beni en particulier, ce samedi 25 juin 2022.

Cette activité a été organisée en marge de la commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo. La conférence-débat a porté sur « la gestion du courant par la société Energie du Nord-Kivu à Beni et Butembo ».

Elle avait pour objectif, pousser la société Energie du Nord-Kivu (ENK) qui alimente les villes de Butembo et de Beni, à fournir un courant de qualité aux consommateurs.

« Si la société civile a organisé ce genre d’activité, ce n’est pas contre ENK qui est en train de produire du courant dans la région. C’est plutôt pour lui demander d’améliorer son service et de produire à la population un travail de qualité », a déclaré Edgar Katembo Mateso, vice-président de la société civile du Nord-Kivu.

Présent à cette conférence, Antony Clavery, Directeur des opérations de l’entreprise ENK a répondu à une multitude de questions des participants. C’est notamment celle liée au phénomène délestage du courant qui s’observe actuellement. Il a expliqué que ces coupures sont consécutives aux travaux en cours d’entretien des turbines et pourront continuer jusqu’au mois d’août.

« Toute centrale du monde a besoin de faire des entretiens annuels. Comme nous approchons la période critique, nous sommes à deux doigts d’interconnecter la centrale de Talihya. Il est grand temps de faire l’entretien de la centrale d’Ivugha. C’est vrai, il y a un délestage et nous avons communiqué à ce sujet. Ces interruptions vont encore continuer au mois de juillet voire d’août », a-t-il fait savoir.

Il a ajouté que la société ENK reste ouverte à toute interconnexion bien encadrée avec d’autres sociétés oeuvrant dans ce secteur.

Mervedi Kalmer