Le Commissaire Urbain adjoint de la Police Nationale Congolaise, PNC/Butembo en charge de de l’administration, n’a pas succombé à ses blessures.

Selon les sources policières, contrairement aux fausses alertes qui circulent sur les réseaux sociaux, le Commissaire Supérieur Bavon Nzenze n’est pas décédé. Blessé par balles ce vendredi 12 août à Kangote, il a été admis à l’hôpital Matanda pour des soins appropriés.

« Le Commandant adjoint de la police est en vie. Il a été touché par balles. Mais il vient d’être opéré. Il n’est pas mort », renseignent-elles.

Des présumés Mai-Mai ont attaqué les forces de l’ordre et de sécurité, dans la matinée de ce vendredi au poste de contrôle de Kangote, à l’entrée nord de la ville. Ils ont tué plus ou moins 4 policiers dont un élément de la Légion Nationale d’Intervention (LENI) venus d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Un militaire FARDC a été tué non loin du musée national de Butembo par des manifestants. En plus de ces dégâts humains, 3 jeeps de la police ont été brulées.

La Rédaction