L’administrateur du territoire de Lubero, en province du Nord-Kivu, met en garde tous les contrevenants à la mesure interdisant le trafic routier, au-delà de 18h30 sur l’axe Kyambogho-Kanyabayonga.

Dans un communiqué officiel signé le 10 août 2022, le colonel Kiwewa Mitela Alain déplore le fait que les usagers et les agents de cet axe routier continuent à violer intentionnellement sa décision.

« Certains conducteurs des véhicules en complicité avec les agents commis aux barrières, continuent à violer intentionnellement la mesure portant interdiction de la circulation des véhicules sur le tronçon routier Kyambogho-Kanyabayonga, au-delà de 18h30. Ils exposent ainsi les passagers à bord à toute éventualité malheureuse. Pour preuve, deux minibus en partance pour Goma sont tombés dans une embuscade tendue par les coupeurs de route au niveau de Matembe vers 19h40 en date du 8 août 2022 avec les conséquences qu’il y a eu », lit-on dans ce document.

L’autorité territoriale menace de prendre des mesures exemplaires à l’endroit de tous les récalcitrants.

« Quiconque tombera dans le récidivisme sera sanctionné pour négligence », prévient-il.

Dans un communiqué officiel publié le 13 Juin dernier, l’autorité territoriale de lubero avait interdit toute circulation des véhicules, au-delà de 18h30 sur l’axe routier Kyambogho-Kanyabayonga, entre Butembo et Goma, sur la Route Nationale N°2. Cette mesure se justifie par la multiplicité des cas de braquage des véhicules et de kidnapping des passagers, par des hommes armés.

La Rédaction