Le Président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) vient d’être acquitté par la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, ce jeudi 23 juin 2022.

Vital Kamerhe était poursuivi pour détournement présumé des fonds alloués pour le programme de 100 Jours du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Cette affaire qui l’opposait au Ministère public, concernait les maisons préfabriquées commandées en faveur des militaires et policiers.

L’arrêt de son acquittement a été rendu ce jeudi 23 Juin par la cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Vital Kamerhe et ses co-accusés, Samih Jammal et Jeannot Muhima sont acquittés pour insuffisance des preuves.

Pour rappel, ce dossier avait commencé au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe où Vital Kamerhe avait écopé d’une peine au premier degré de 20 ans de travaux forcés. L’affaire était alors transférée à la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

Cette peine avait été réduite à 13 ans de prison. Non satisfait de la décision du juge au deuxième degré, la défense de Vital Kamerhe avait ramené le dossier devant la Cour de Cassation qui avait annulé l’arrêt de la Cour d’Appel et demandé à ce que l’affaire soit rejugée.

La Rédaction