Certains parmi les gestionnaires du Parc National des Virunga sont pointés du doigt accusateur dans le détournement des fonds alloués à l’exécution de quelques projets en faveur des populations riveraines de ce patrimoine mondial.

L’accusation vient de l’organisation non gouvernementale Impunité Zéro, qui prône la défense des droits de l’homme. Selon monsieur Yannick, conseiller juridique au sein de cette organisation non gouvernementale, ce détournement est facilité par d’autres organisations locales dont Virunga SARL et Virunga Fondation.

Expliquant le contexte, monsieur Yannick, conseiller juridique d’impunité Zéro, parle de plusieurs organismes déjà crées par certains cadres de Virunga Fondation pour dissimuler les différents fonds destinés à la promotion des activités des populations vivant au tour du parc national des Virunga.

« Des informations reçues de part et d’autre, montrent qu’autour du Parc national des Virunga, il s’est créé une nébuleuse Virunga. Elle est entretenue par certains individus qui sont à la fois directeur provincial, gérant et qui sont actionnaires associés dans plusieurs autres structures. Ici je parle de la Fondation Virunga, de Virunga Conservation Found, Virunga Sarl qui est devenu Virunga énergie qui détournent des fonds destinés aux populations riveraines du Parc de Virunga » a expliqué monsieur Yannick.

Il estime à des dizaines de millions, la somme d’argent qui avait déjà détournée, pourtant débloquée pour appuyer l’agriculture, la pêche et l’électrification des agglomérations voisines du Parc.

«  S’il faut faire des calculs, il s’agit de beaucoup de millions. Il y a des millions détournés pour l’agriculture, des millions pour la pêche, des millions pour la sauvegarde environnementale, etc. Aujourd’hui, nous parlons tous de l’État de droit et l’État de droit commence par le respect des droits des uns et des autres », a renchéri ce cadre d’Impunité Zéro.

Du côté de la population, on veut simplement que justice soit rendue

« Nous peuple riverain du Parc National de Virunga, nous n’avons jamais tiré profit de ce parc pourtant. Il y a des millions d’Euro qui sont débloqués par des bailleurs pour le peuple. Ces fonds sont toujours détournés par des soit disant gestionnaires. Ayant pris conscience, nous demandons à la justice de se saisir de ce dossier et que les détourneurs restituent des millions de dollars détournés et qu’ils soient punis selon la loi congolaise » a expliqué un habitant de Kivugha, un village situé à deux kilomètre du mont Kyavirimu et du Parc de Virunga.

Monsieur Yannick de l’ONG Impunité Zéro appelle, enfin, la justice à se saisir de l’affaire pour que la population jouisse de l’intérêt du Parc national de Virunga.

Ismaël Kabuyaya