Les parents d’écoliers et élèves disent ne pas être d’accord avec les perturbations des activités scolaires observées dans  les écoles publiques à Butembo, depuis la rentrée des classes 2020-2021.

Ceux des parents d’élèves et écoliers qui se sont confiés à RTVH vendredi, se désolent de voir le Gouvernement congolais tarder à répondre favorablement aux diverses revendications des professionnels de la craie.

« C’était un soulagement de voir les activités scolaires reprendre. Nous voulons voir nos enfants à l’école. Que les enseignants soient sérieux », a recommandé une femme rencontrée au quartier Kambali.

Pour ne pas hypothéquer l’avenir de leurs enfants, les parents d’élèves et écoliers expriment leur disponibilité à supporter le coût de la scolarité, comme par le passé.

« Lorsque les enfants sont à l’école, nous parents, sommes  stables à la maison. Mais quand ils commencent à rentrer à la maison, on manque ce que pensent le Président  et les enseignants sur l’avenir de nos enfants.  Nous demandons au chef de l’État,  de nous permettre de payer pour nos enfants les frais scolaires comme on le faisait avant sans être gênés », a lancé un autre parent.

Pour rappel, c’est depuis le 12 octobre 2020 que le syndicat des enseignants du Congo, SYECO-Butembo, a déclenché un mouvement de grève, pour demander au Gouvernement de prendre en charge les enseignants nouvelles unités.

Providence Birugho et Rosette Kamukehere