Les agents médicaux œuvrant au sein du Centre de traitement Ebola de Katwa, en ville de Butembo, dans la province du Nord-Kivu menacent d’entrer en grève.

Il s’agit des médecins, des hygiénistes et des gardes malades qui réclament du ministère congolais de la santé le réajustement de leur barème salarial, conformément aux grilles salariales des organisations partenaires.
Ces agents de la commission de prise en charge protestent contre la circulaire du ministre national de la Santé fixant le barème salarial de la 12e épidémie d’Ebola, déclarée en province du Nord-Kivu.

Dans leur lettre d’indignation, les agents médicaux basés au C.T.E de Katwa dénoncent le fait que ce barème salarial ne prend pas en compte certains éléments de l’éthique professionnelle, dont la reconnaissance des allocations aux agents intervenant dans un contexte des risques élevés d’exposition, l’extrême écart d’encouragement dans la paie proposée aux agents affectés aux mêmes postes, accomplissant les mêmes services.

Les membres de la commission de prise en charge du CTE de Katwa rappellent également que le barème salarial fixé par le ministère national de la Santé publique viole les clauses du SMIG.

En guise de pression, ces agents de santé ont séché les activités l’avant-midi de ce samedi 13 mars, en menaçant d’entrer en grève dans les jours qui suivent.

Le ministre provincial de la Santé au Nord-Kivu, en mission officielle en ville de Butembo depuis la déclaration de cette épidémie, s’est entretenu avec ces agents au Centre de traitement Ebola de Katwa. Docteur Nzanzu Syalita Eugène leur a promis son implication dans la recherche des solutions à leurs revendications.

La Rédaction