Plusieurs chefs d’établissements d’enseignement primaire, secondaire et technique en province éducationnelle Nord-Kivu II, affirment être prêts pour l’effectivité de la rentrée des classes, ce lundi 12 octobre, dans leurs écoles respectives.

Dans certaines écoles sillonnées ce week-end par les reporters de Rtvh, l’intensification des travaux d’entretien des salles de classe et des cours scolaires, était observable. C’est par exemple au complexe scolaire la bourgeoisie du Nord. Le préfet des études Ezai Kambale Maheshe, a laissé entendre qu’il travaille davantage avec ses collaborateurs pour que les apprenants soient accueillis dans un environnement sain.

«  Les salles de classe sont en train d’être arrangées par nos ouvriers. La cour est également en train d’être nettoyée pour attendre les écoliers et élèves. Mais, les parents trainent encore les pas dans l’inscription des enfants. C’est pourquoi, nous les appelons à se hâter car les cours débutent le 12 octobre  », a-t-il rappelé.

À l’école primaire Tsaka-Tsaka, une école conventionnée catholique, aucune ambiance particulière n’a été constatée. Le directeur adjoint de cet établissement scolaire a expliqué que son école se trouve actuellement dans une incapacité d’engager des ouvriers supplémentaires pour notamment préparer les salles de classe. Il a renseigné toutefois que les travaux d’aménagement des salles et de la cour scolaire pourraient être menés par les écoliers à la rentrée scolaire.

De manière unanime, les chefs d’établissements d’enseignement primaire, secondaire et technique qui se sont confiés à RTVH, ont appelé au respect des mesures barrières contre le covid-19 pour que le milieu scolaire ne soit pas le foyer de la propagation de la pandémie.

Providence Birugho